Sortez du riad à Marrakech pour assister au festival Jawhara

festival Jawhara

Le public Marocain est comblé tous les étés car les autorités publiques, les associations, les mécènes, les organismes privés et les volontés individuelles mettent tout en œuvre pour que de nombreux évènements et activités soient organisés afin d’occuper la population. Plus qu’un désir d’occuper la population, il s’agit surtout de promouvoir un secteur d’activité, généralement lié à la culture et d’avoir des discussions autour dudit secteur. Les habitants du riad à Marrakech ont fort à faire car la région est celle qui accueille le plus souvent ce genre d’évènements. Toutefois elle n’est pas la seule, d’autres régions reçoivent des évènements, notamment la région El Jadida, Azemmour et Bir Jdid qui accueille pendant trois jours chaque année, le festival Jawhara.

Jawhara, un festival qui met de nombreuses activités à l’honneur

Le festival Jawhara dure trois jours, trois jours de fête pendant lesquels, théâtre, arts plastiques, sports, animations de rue, Jawhara talents, ateliers pour enfants et autres activités se côtoient pour le plus grand confort des jeunes et des passionnés d’art et culture. Le succès de l’édition précédente saura être rattrapé et même surpassé cette année encore, grâce à la programmation qui est prévue pour assurer le bien-être des spectateurs. Les originaires du riad à Marrakech auront donc l’occasion de passer du bon temps en profitant des nombreuses activités proposées. Pour 2014, les organisateurs ont fait le maximum pour que de grandes pointures de la musique internationale soient sur la scène du Jawhara. Parmi les plus appréciés, on peut citer Tikken Jah Fakoly de la côte d’ivoire, qui promeut la musique reggae, Ismael Lô du Sénégal,  le Libanais Marouane Khoury chanteur et auteur compositeur très pébliscité dans la sphère musicale arabophone. L’orchestre national de Barbès venu de France fait aussi partie de la programmation en offrant une ambiance rock, raï, jazz et Gnaoua.

En matière d’art contemporain, les grands noms du domaine seront là et animeront les différents ateliers pour enfants, ce qui est une nouveauté pour cette édition. Les jeunes venus des environs du riad à Marrakech profiteront de cette occasion pour s’initier aux métiers de l’art contemporain avec des professionnels aguerris. À travers le concept « Jawhara Talents », la quatrième édition du festival innove et donne l’opportunité à de jeunes groupes de musique de se faire connaître et de démarrer leur carrière. « Jawharat Al Hayat » est devenu un festival de référence dans la cité d’El Jadida pour les artistes et les aspirants artistes.

Comment mener à bien un projet dans l’immobilier à Marrakech

paysage immobilier à Marrakech

Dans le paysage immobilier à Marrakech, on compte de nombreux projets qui se développent chaque année. Les projets sont courants que ce soit à Marrakech ou dans d’autres villes du Maroc. Ces projets prennent du temps pour être mis en place, parce qu’il ne faut pas se lancer dans un projet la tête la première. Certaines étapes sont nécessaires afin qu’un projet soit conçu, financé, et réalisé. Nous verrons quelques-unes de ces étapes dans cet article, car la gestion de projet qu’il soit immobilier ou de tout autre ordre, est un véritable métier.

Comment mettre en route un projet immobilier ?

Un projet, qu’il se développe dans le paysage immobilier à Marrakech ou dans tout autre secteur, nécessite une démarche bien organisée et mûrie pour être mené à bien comme il se faut. Il faut fixer des étapes, organiser et coacher des équipes, analyser les risques, faire parler du projet, voilà les principales étapes de la gestion du projet. Organiser un évènement, lancer un nouveau produit, créer une entreprise, construire un nouveau bâtiment etc. Mettre en place un projet, de quelque nature qu’il soit, même immobilier, nécessite de mettre en place des démarches de façon précise et minutieuse. De quelle manière entamer ce processus ? Comment les rendre compréhensibles ? Qui choisir pour gérer le projet ? Voilà les principales questions à se poser au début du projet. La première phase lors de la mise en place d’un projet est de connaître les tâches à réaliser et les lister, cette phase est l’une des plus complexes car elle constitue la base du projet. Si une tâche est oubliée, le projet sera biaisé et sa mise en place aussi. L’une des solutions pour éviter ce genre de problèmes est d’établir un cahier de charges avec la personne pour qui le projet est conçu. Toutefois, l’on remarque de nouveaux paramètres durant la mise en place du projet, il est important de noter ces changements au fur et à mesure.

Même dans les projets de l’immobilier à Marrakech, il est important d’établir un bon cahier de charges. Par la suite il est important de déterminer quel est le budget total du projet et quelles sommes seront allouées à chacune des étapes. Les objectifs d’un projet doivent toujours être clairement définis, afin que l’on sache où l’on se dirige. Dans le cas contraire, on ne sait pas quand un objectif est atteint s’il n’a pas été clairement défini. Les objectifs doivent être définis une fois pour toute, à la rigueur on peut les diviser en sous-objectifs à atteindre à court, moyen et long terme, en concordance avec les différentes étapes du projet. La feuille de route qui accompagne le cahier de charges doit être continuellement mise à jour en fonction des tâches réalisées, celle à accomplir, ainsi que les ressources prévues et finalement alloués à chaque tâche. Une sorte de comparaison entre les prévisions et les réalisations.